Les Tapis Persans, approche des origines : TABRIZ

Sur la route des Indes,  capitale de la Perse à l’époque Safavides en 1500.

Ville à 500 km au Nord Ouest de Téhéran.

 

Carte Tabriz Blog

Matières :

Velours : Laine, laine et soie, soie

Chaînes : coton ou soie

Trames : coton ou soie

Tendances :

Composition florale, géométrique ou semi géométrique.

Tendance des couleurs : très variées

Les Tapis Persans, approche des origines : KASHAN

La découverte en 1940 par Roman Ghirshman de vestige établissant la présence humaine prouve l’existence de Kashan depuis le 2ème millénaire avant J.- C.

Ville à 200 km au Sud de la capitale Téhéran.

 carte kashanBlog

Matières :

Velours : Laine, laine et soie, soie

Chaînes : coton ou soie

Trames : coton ou soie

Généralement composition florale, avec médaillon et écoinçons.

Tapis à chasse, tapis de prière, représentation de personnage.

Tendance des couleurs : Bleu nuit, bleu ciel, rose, bordeaux

Les Tapis Persans, approche des origines : ISPAHAN

Les Iraniens disent : « Esfahan nésfé et Jahan » - Ispahan est la moitié du monde.

Ville d’Iran, située à 500 km au Sud de la capitale Téhéran.

 CARTE ISPAHAN

 

Capitale de la Perse sous l’époque Safavides ABBAS 1er fin XVIème. S’appelait aussi ATRAN et GABIAN.

Manufacture des tapis de la cour sous l’époque Safavides.

Parmi les principaux ateliers : SARAFIAN et SARRAF Mamoury.

 

Matières :

Velours : laine, laine et soie, plus rarement soie

Chaînes : coton ou soie

Trames : coton ou soie

Composition généralement florale, disposition symétrique.

Les Tapis Persans, approche des origines : GHOM (Qom)

Ville Sainte d’Iran, située à 150 km au Sud Ouest de Téhéran.

 

carte ghom

 

Début du tissage dans les années 1930.

Matières :

  • Velours : laine, laine et soie, ou soie
  • Chaînes : coton ou soie
  • Trames : coton ou soie

Tendance des couleurs : vert jade, bleu vert, turquoise.

S’inspirant des cartons de beaucoup d’autres origines, Ghom reste majoritairement dans une tendance florale dans son rythme décoratif.

 

Les grandes dates de l’Empire Perse

Depuis les Achéménides

 

Avant J.-C.

559                                                          CYRUS fonde l’Empire PERSE

559 – 331                                                Les ACHEMENIDES (DARIUS, XERXES,…)

331                                                          Conquête d’ALEXANDRE LE GRAND

323 – 129                                               Les SELEUCIDES

228 avt. J.-C. – 226 après J.-C.            Les PARTHES

 

Après J.-C.

226 – 641                  Les SASSANIDES

637                            Invasion ARABE

661 – 751                  Le Califat de DAMAS

750 – 1258               Le Califat de BAGDAD

1220 – 1222             Invasion de GENGIS KHAN

1258 – 1336             Les MONGOLS

1380                          Invasion de TAMERLAN

1369 – 1500             Les TIMOURIDES (descendants de TAMERLAN)

1502 – 1722              Les SAFAVIDES

1722 – 1736              Les AFGHANS

1736 – 1796              Les AFSCHARS

1750 – 1794              Les ZANDS (Chiraz)

1796 – 1926              Les KADJARS

1926                           Les PAHLAVIS

1926 – 1941              REZA CHAH

1941 – 1979               Mohammed REZA CHAH

Le tapis de PAZYRYK

Le plus ancien tapis du monde.

 

Jusque dans les années 1940, en prenant comme référence la peinture italienne et flamande, le plus ancien des tapis était, pensait-on, du XVème siècle.

En 1949, l’archéologue russe Sergueï RUDENKO découvrit dans une sépulture princière de la vallée de PAZYRYK (Nord de la Chine, région Moghol), un tapis très élaboré, noué au nœud « ghiordes ».

Le carbone 14 a permis, avec les réserves d’usage, de dater cette pièce du Vème siècle avant J C.
Exposé au Musée de l’Ermitage à Saint Petersbourg, des cerfs, des cavaliers et des griffons ornent sa bordure et ses contre bordures.

D’après HERODOTE, lorsqu’un chef mourrait, il était embaumé et on lui faisait sillonner durant plusieurs semaines son territoire sur un char afín de lui rendre hommage.
Sa dépouille était ensuite déposée dans son tombeau (kurgan) avec sa femme, ses concubines, son char funéraire, ses chevaux et certains ses objets usuels.
Un an plus tard, une quarantaine de ses meilleurs gardes étaient égorgés et placés tout autour du tombeau, afin de veiller sur lui au royaume des morts.

(Taille : 200cm X 100cm)

Page 3 sur 41234